VIDEO CONCOURS AGENDA 2030 LOCAL

CONCOURS AGENDA 2030 LOCAL

La date limite de dépôt des dossiers de soumission au concours Agenda 2030 local est reportée au mercredi 18 septembre 2019.

Télécharger ici les documents suivants:

Le Formulaire Concours Agenda 2030 Local:

www.ancb-benin.org/Document_pdf/Formulaire.docx

www.ancb-benin.org/Document_pdf/Formulaire.pdf

Le Règlement du concours de l'Agenda 2030:

www.ancb-benin.org/Document_pdf/Reglement.pdf

DOCUMENTAIRE VISITE ANCLD AU BENIN

Nous avons 212 invités et aucun membre en ligne

Faut-il continuer à investir des sommes faramineuses dans l'éducation, l'eau, l'assainissement ou les infrastructures pendant que de graves menaces pèsent sur l’avenir de l’homme à cause de la malnutrition ?

A cette interrogation interpellatrice, l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) présidée par le Maire Luc Sètondji ATROKPO et le Conseil de l’Alimentation et de la Nutrition (CAN) ont choisi de répondre NON. Et c’est pour cette raison qu’avec le soutien technique et financier de la Banque Mondiale, un atelier de deux jours a été ouvert ce jeudi 28 février 2018 à Bohicon. L’objectif de ces assises dont le coup d’envoi a été donné par le Dr Innocent AKOBI, maire de Bantè et Trésorier Général de l’ANCB, est d’élaborer une feuille de route des actions à mener pour qu’un guichet FADEC Nutrition soit ouvert et opérationnalisé dans un délai raisonnable.

Autour des cadres de l’ANCB, les acteurs de la Commission Nationale des Finances Locales (CONAFIL) et de la lutte contre la malnutrition à la base. Un rendez-vous idéal pour réfléchir sur les pistes à proposer aux maires représentants les communes au niveau de la CONAFIL en vue de leur permettre d’influencer les discussions sur la création du guichet FADeC nutrition.

Dans son intervention à l’ouverture de l’atelier, Romain Abilé HOUEHOU Président Steering Committee du CAN a insisté sur la nécessité d’agir tout de suite pour mettre fin aux ravages causés par la malnutrition au Bénin. Pour sa part, le Docteur Innocent AKOBI, maire de Bantè a appelé les participants à des propositions pratiques. “C’est pourquoi, je voudrais nous exhorter à bien réfléchir pendant les deux jours que dureront les travaux pour sortir de bonnes strategies”, a-t-il plaidé avant de poursuivre “D’ailleurs, pour vous fournir tous les ingrédients nécessaires, nous avons prévu une petite immersion dans les réalités ambiantes de la malnutrition à travers une visite au centre de récupération nutritionnelle de Bohicon”.

ACTUALITES COMMUNALES

Echos des Communes