Nous avons 197 invités et aucun membre en ligne

DEUXIÈME SESSION 2018 DE LA COMMISSION INTERCOMMUNALITÉ ET COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE DE L’ANCB: L’OPÉRATIONNALISATION DES EPCI AU CŒUR DES ÉCHANGES

coopdComment rendre véritablement opérationnels les Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) conformément aux dispositions légales en la matière ? La question est au coeur de la deuxième session de la commission thématique Intercommunalité et Coopération Décentralisée de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) qui se tient à Bohicon du 13 au 14 décembre 2018.

Financée par l’Union Européenne à travers le Projet d’Appui aux Associations nationales et locales de Collectivités Locales du Bénin (PAACOL-Bénin) avec l’appui technique de l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF), cette session qui est la deuxième de l’année 2018 regroupe les membres de la commission essentiellement les acteurs communaux, les élus locaux et des cadres des ministères. En l’absence du président de l’ANCB, le maire Luc Sètondji ATROKPO, c’est son homologue de Zangnanado, Symphorien MISSEGBETCHE qui a donné le top des travaux auxquels prend part également le maire de So Ava.

coopde2Un état des lieux réalisé en 2017 a permis de savoir que cinq Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) sont créés et que d’autres sont en cours de création. La même étude a révélé que beaucoup de défis restent à relever aussi bien par les autorités communales que par les autorités centrales et déconcentrées pour rendre véritablement opérationnels ces EPCI.

L'autre point important qui focalise les attentions au cours de cette session concerne la Coopération Décentralisée. La réalité aujourd'hui est que les communes béninoises qui ont signé des conventions de coopération décentralisée avec d'autres communes, ne bénéficient pas de l'accompagnement adéquat de l'Etat. Ceci notamment à cause d'une certaine confusion des rôles et des responsabilités entre le ministère de la décentralisation et de la gouvernance locale et celui des affaires étrangères et de la coopération qui tous deux disposent d'une direction en charge de la coopération décentralisée.

Il s’agit donc essentiellement pour participants de mener des réflexions et de faire des propositions et des recommandations qui seront ensuite portées par l’ANCB aux en vue d’une amélioration de la situation.

Dans son discours d’ouverture, le maire de Zangnanado Symphorien MISSEGBETCHE, représentant le président de l’ANCB a insisté sur la nécessité de clarifier les rôles et responsabilités des deux ministères en charge de la coopération décentralisée. Il n'a pas manqué d'exprimer la reconnaissance de l'ANCB à l'Union Européenne et à l'Association Internationale des Maires Francophones pour leur soutien. Pour sa part, le chef projet PAACOL-Benin Emmanuelle BERNY a remercié les participants qui ont pu faire le déplacement.

ACTUALITES COMMUNALES

Echos des Communes