GOUVERNANCE COMMUNALE CLIQUEZ ICI !! 

Etoile De David 88882

CALL CENTER ANCB

photo0001

Nous avons 104 invités et aucun membre en ligne

Première session 2018 de la Commission thématique Genre, Affaires Sociales et Participation Citoyenne de l'ANCB : L'ENGAGEMENT POLITIQUE DE LA FEMME AU NIVEAU LOCAL AU CŒUR DES ÉCHANGES

genre3Enrichir les réflexions engagées par l'Association Nationale des Communes du Bénin ( ANCB) sur la relecture des textes de lois sur la décentralisation, plus spécifiquement sur la prise en compte du genre et le renforcement de la place et du rôle de la femme dans la gestion des affaires locales. C'est l'objectif de la session ouverte ce mardi 15 mai 2018 à l'hôtel Jesulémè de Klouékanmè par le Président de l'ANCB Luc ATROKPO.

Cette session se tient dans un contexte marqué par la perspective de la relecture des textes de lois sur la décentralisation. L'ANCB, saisissant cette opportunité, a entrepris depuis septembre 2017, une vaste campagne de mobilisation et de consultation des acteurs locaux, en vue de la formulation de propositions pertinentes. Dans ce cadre, plusieurs ateliers ont été organisés en présence d'élus communaux et municipaux, de membres de la société civile et d'experts des questions de décentralisation et de gouvernance locale. Un document de plaidoyer de l'ANCB est en préparation et sera mis à la disposition non seulement du Gouvernement à travers le ministère de la décentralisation, mais aussi de l'Assemblée Nationale. La première session 2018 de la Commission Genre, Affaires Sociales et Participation Citoyenne de l'ANCB, entend donc s'assurer d'une bonne prise en compte des thématiques dont elle a la charge, dans les propositions qui seront faites dans le cadre de l'amélioration du dispositif juridique relatif à décentralisation au Bénin. L'ANCB considère ces thématiques, notamment la prise en compte du genre et plus précisément le renforcement de la place et du rôle des femmes dans la gestion locale, comme une nécessité impérieuse.


genre2genr1Le Maire de Klouékanmè a souhaité la bienvenue aux participants. Selon Honfin Gabriel TOGBEVI, au delà des discours officiels habituels, il faut mener de profondes réflexions sur la prise en compte des couches vulnérables dans les politiques et stratégies de développement et sur l'intégration des femmes dans les instances de prise de décisions.
À son tour, la représentante des femmes et première adjointe au maire de Toffo, a insisté sur la nécessité d'un bon positionnement des femmes pour les prochaines élections législatives. Bibiane SOGLO lance un appel pour que la prochaine législature puisse enregistrer une vingtaine de femmes à l'hémicycle.
Pour le Président de la Commission Genre, Affaires Sociales et Participation Citoyenne, dans une société qui est appelée à promouvoir l'égalité et l'équité des droits, il est idoine de rechercher les voies et moyens d'assurer le respect des droits fondamentaux des femmes. Sévérin d'ALMEIDA en appelle à la responsabilité et l'imagination féconde des uns et des autres pour formuler des propositions claires pertinentes.
Dans son allocution d'ouverture, le Président de l'ANCB a une fois de plus loué la politique d'ouverture du Chef de l'État et de son Gouvernement qui comprennent, à travers la décision de la relecture, les vrais défis et enjeux de l'irréversible décentralisation au Bénin. Luc ATROKPO a par ailleurs salué la qualité de la coopération entre l'ANCB et la VVSG ( Association Flamande des Villes et Communes). La VVSG appuie financièrement l'organisation de la session et met un accent particulier sur le renforcement de la prise en compte du genre.
Le Président de l'ANCB a rassuré les participants que leurs contributions seront prises en compte par le bureau de l'association. C'est donc à bon droit qu'il s'attend à "des réflexions de qualité autour d'un paradigme majeur articulé autour d'idées novatrices et pertinentes,qui seront soumises à l'exploitation de la commission qui se chargera de la relecture".

ACTUALITES COMMUNALES

Echos des Communes