GOUVERNANCE COMMUNALE CLIQUEZ ICI !! 

Etoile De David 88882

CALL CENTER ANCB

photo0001

Nous avons 87 invités et aucun membre en ligne

Troisième session 2017 de la commission thématique intercommunalité et coopération décentralisée de l’ANCB : PLAIDOYER POUR L’OPERATIONNALISATION DU FADeC INTERCOMMUNALITE ET LA MISE A DISPOSITION DES EPCI FORMALISES

b2L’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) dirigée par Luc ATROKPO, ne se donne pas du répit dans la défense des intérêts des communes. Ce jeudi 12 octobre 2017, la commission thématique intercommunalité et coopération décentralisée de la faîtière des communes du Bénin a ouvert sa troisième session pour le compte de l’année 2017. Plusieurs dossiers de grande importance sont à l'ordre du jour, notamment le FADeC intercommunalité et les Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI). La session est organisée avec le soutien du Projet d'Appui aux Associations Nationales et Locales de Collectivités Locales du Bénin (PAACOL). Elle est dirigée par le Président de cette commission thématique et maire de la commune d’Abomey-calavi Georges BADA. C'est à l'hôtel Jeco de Dassa-Zoumè.

Lors de la précédente session de la commission thématique intercommunalité et coopération décentralisée, l'essentiel des échanges a porté sur la création et le fonctionnement des établissements publics de coopération intercommunale qui peinent à se mettre en place. Les recommandations découlant de ces échanges permettent d'orienter le contenu de la session de Dassa-Zoumè afin de mieux cibler les actions à mener pour des résultats probants.

NOUVELLE IMPULSION

Les établissements publics de coopération intercommunale ont été institués par la loi 2009-17 du 13 août 2009 portant modalités de l'intercommunalité en République du Bénin. Depuis 2014, certaines communes ont rempli les conditions prévues par la loi. Mais force est de constater que les services compétents de l'État ne jouent pas encore leur partition à cet effet. C'est pourquoi, dans son allocution d'ouverture, le président de la commission thématique intercommunalité et coopération décentralisée de l’ANCB, a plaidé pour la nomination des agents comptables conformément à la loi. Selon Georges BADA, " cette loi a été d'une précision sans nulle autre pareille, en prévoyant que le receveur-percepteur de la commune abritant le siège de l'établissement public de coopération intercommunal, soit nommé comptable par arrêté conjoint du Ministre chargé des finances et celui en charge de la décentralisation". Il s'interroge sur ce qui rend difficile la prise de l'arrêté. Par ailleurs souligne-t-il, le FADeC intercommunalité qui a été agité aux communes afin qu'elles aillent en intercommunalité n'est toujours pas fonctionnel: " Nous devons sortir de cette session avec une idée claire des dysfonctionnements relatifs à ces deux situations, afin de faire des recommandations pertinentes aux autorités compétentes", a t- il conclut.
Il est clair que beaucoup d'enjeux vont au-delà de l'espace communal et nécessitent l'intercommunalité. Les services compétents de l’État à tous les niveaux, doivent accompagner les communes ayant fait cet exercice.
b1C'est le maire de Dassa- Zoumè qui a prononcé le mot de bienvenue à cette session. Nicaise FAGNON a salué la vitalité de l’ANCB. Selon lui, l'avenir se trouve dans le partenariat et la coopération décentralisée. Il a souhaité que l'autorité centrale valide le plus rapidement possible les dossiers sur l'intercommunalité.
En dehors des membres de la commission thématique intercommunalité et coopération décentralisée et de ceux du PAACOL, le ministère de la décentralisation est représenté par le Sp/ CONAFIL et le Directeur de la coopération décentralisée et de l'intercommunalité.

 

ACTUALITES COMMUNALES

Echos des Communes