GOUVERNANCE COMMUNALE CLIQUEZ ICI !! 

Etoile De David 88882

CALL CENTER ANCB

photo0001

Nous avons 123 invités et aucun membre en ligne

cc1Le bureau national de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) renforce ses capacités, en prélude à l'élaboration des plans nationaux d'adaptation et à la COP 23 qui se tiendra du 7 au 16 novembre prochain à Bonn en Allemagne. La faîtière des communes du Bénin organise à cet effet un atelier de deux jours à l’hôtel Jeco de Dassa-zoumè. C'est le Président de l’Association Luc ATROKPO qui a ouvert l'atelier ce mardi 10 octobre 2017, en présence des maires, des experts et personnes-ressources, d'un représentant de la société civile.

La bataille des changements climatiques sera gagnée dans les territoires. L’ANCB l'a si bien compris qu'elle se prépare activement à prendre une part active au Plan National d' Adaptation (PNA) et à la COP 23 en Allemagne.

En 2010, la Convention Cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques a instauré un processus visant à faciliter la planification des mesures d'adaptation aux changements climatiques dans les pays les moins avancés.

Le Bénin a démarré son processus PNA en 2013. La faîtière des communes du Bénin entend susciter à travers l'atelier de Dassa- Zoumè, l'intérêt des collectivités locales pour garantir le portage et la mise en œuvre effective des options d'adaptation. L'implication des communes favorisera la bonne orientation des activités. 

Dans son intervention de bienvenue, le maire de Dassa-Zoumè a souligné l'importance de la rencontre. Selon Nicaise FAGNON, les changements climatiques ont besoin de solutions dont la globalité en terme de stratégies ne peut atteindre les objectifs que si la lutte se mène au plan local.

S’APPUYER SUR LES COMMUNES POUR RIPOSTER AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES

Si les changements climatiques sont un défi commun comme l’a affirmé le Président de l' ANCB, c'est avant tout sur le territoire des communes que le rythme et l' ampleur du dérèglement climatique s'aggravent et portent atteinte à la réalisation des objectifs du développement en général et du développement local en particulier, a t-il précisé. Luc ATROKPO a souligné la contribution cruciale des communes pour la mise en œuvre des stratégies participatives de résilience et des plans d'action afin de s'adapter au nombre croissant de catastrophes liées aux changements climatiques. Selon lui, la préservation des droits humains et environnementaux, la résilience des hommes et des écosystèmes, la promotion d'une sécurité environnementale pour toute relève de problématiques essentiellement locales qui appellent des projets et financements pertinents et performants à ce niveau d'action : " ...Nous avons l'ardente obligation d'agir... Il nous faut un sursaut de l'action pour porter cette volonté" a-t-il poursuivi, avant de remercier la GIZ qui appuie l'organisation de la rencontre, à travers le PAS- PNA et le PDDC.

PLUSIEURS COMMUNICATIONS PRÉVUES

Au nombre de ces communications, on peut citer entre autres :

ACTUALITES COMMUNALES

Echos des Communes