GOUVERNANCE COMMUNALE CLIQUEZ ICI !! 

Etoile De David 88882

CALL CENTER ANCB

photo0001

Nous avons 92 invités et aucun membre en ligne

COÛT ADMINISTRATIF DES TAXES ET IMPÔTS LOCAUX: L' ANCB VULGARISE L' ARRÊTÉ DANS L' ATACORA

ge1ge3Après plus de deux ans de mise en vigueur, les communes ont toujours des difficultés à mettre en application cet arrêté car il est soit incompris des acteurs locaux, soit la part devant revenir à chaque bénéficiaire est mal calculée. Pire, la plupart des communes ne savent pas comment entrer en possession du pourcentage revenant à la cellule RFU ou au service qui y tient lieu. C'est pourquoi l' Association Nationale des Communes du Bénin ( ANCB) a entrepris de vulgariser l'arrêté en question. Après les départements du sud, c'est au tour du nord d'être fixé sur son contenu et ses implications. Ce jeudi 5 octobre 2017, la séance de vulgarisation s'est tenue à l'hôtel Kaba de Natitingou, en présence des maires de l'Atacora, des receveurs-percepteurs, inspecteurs des impôts, chefs services administratif et financier du département. C'est le maire de Natitingou NDA Antoine NDA qui a officiellement ouvert la séance au nom du président de l' ANCB Luc ATROKPO.

L'arrêté sur le coût administratif des impôts et taxes locaux a été pris en 2015 après un long processus de plaidoyer de l' ANCB, à travers sa commission thématique économie et finances locales, à l'endroit du ministère en charge des finances.
Il est idoine pour l' ANCB de se concerter avec tous les acteurs au niveau local, afin que l'arrêté soit bien expliqué. C'est ce qui justifie l'organisation de cette rencontre.
Et comme l'a expliqué le maire de Natitingou NDA Antoine NDA, il faut mettre tous les acteurs au même niveau de compréhension. La procédure à mettre en oeuvre pour rentrer en possession de la part qui revient aux communes a été passée aux peignes fins.
C'est le PDDC- GIZ qui a appuyé l'organisation de la séance. Son conseiller technique en mobilisation des ressources Donald SONOMBITI, a indiqué que la coopération allemande à travers la GIZ, est heureuse.

ACTUALITES COMMUNALES

Echos des Communes